Karl-Gustav-Emil Mannerheim

Maréchal de Finlande (1867-1951)

Celui qui devait devenir l'homme-clé de l'indépendance finlandaise commença sa carrière militaire comme officier de cavalerie au service du Tsar Nicolas II à St-Petersburg. Pendant les remous consécutifs à la Révolution bolchévique de 1917 il sut agir pour transformer la modeste autonomie du Grand-Duché de Finlande en une pleine indépendance.

Mais comme son principal appui lui était venu d'Allemagne, son pays se trouva, en 1939, du mauvais côté de la barrière.Quand les Russes attaquent, c'est le vieux soldat de 72 ans qui organise avec génie la résistance en Carélie. L'invasion allemande mettra un terme à l'agression russe, mais entraînera fatalement dans le sillage de Hitler une Finlande qui risquera de le payer cher en 1944. Une fois encore Mannerheim, maréchal depuis 1941, se dévoue: il accepte la présidence du pays et mènera avec succès les difficiles discussions de l'armistice.

En 1946 il cesse toute activité politique. Il a 79 ans et sa santé décline. Une fondation lui offrira chaque hiver des séjours de plus en plus longs à la clinique Val Mont de Montreux-Glion. C'est là qu'il rédigera ses Mémoires. Chaque jour, quand il a bien travaillé, il remonte à pied la route de Glion, emmitouflé dans sa houppelande, et va s'offrir un chocolat chaud à la confiserie Steffen.

Il décèdera le 27 janvier 1951 à l'hôpital cantonal de Lausanne des suites d'une opération. Une stèle dressée dans le jardin du port de Territet rappelle la mémoire du héros finlandais.